Projet ONCONAEN

Les structures Basque Health Cluster, GIPSO, Sodena et TIC Santé travaillent ensemble depuis plusieurs années afin de multiplier les échanges et les collaborations dans le domaine de la santé entre des entreprises et des laboratoires de recherche des 3 régions. Elles ont notamment organisé conjointement en Juin 2017 les « 3èmes Rencontres industries Bio santé Nouvelle Aquitaine-Euskadi-Navarre » événement d’animation désormais pérenne dans l’écosystème transfrontalier de la Bio-santé.

Le projet présenté, ONCONAEN, avec le Basque Health Cluster comme chef de file, vise, en capitalisant sur les acquis des années passées, à poursuivre et amplifier cette collaboration en répondant aux défis des maladies chroniques et aux enjeux du vieillissement.

En France, en 2020, 548 000 personnes de plus qu’en 2015 seront atteintes d’au moins une pathologie chronique ou nécessitant un traitement au long cours (diabète, cancer, maladie psychiatrique…). D’après la caisse nationale de l’assurance-maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) réalisée en 2017, entre 2015 et 2020, le nombre de personnes atteintes d’une maladie cardio-neuro-vasculaire devrait par exemple augmenter de 13 %, les deux tiers de cette hausse s’expliquant par le vieillissement de la population. Aujourd’hui, en Espagne, plus de 19 millions de personnes souffrent de maladies chroniques (soit 42% de la population ayant plus de 15 ans), dont 1.6 millions sont des personnes dépendantes. Le vieillissement structurel de la population, qui ferait que 1 espagnol sur 4 aura plus de 65 ans en 2020, entrainera aussi une augmentation du pourcentage de citoyens avec une maladie chronique.

Sur les trois régions de l’Eurorégion, on estime que d’ici 2020, 25% de la population aura plus de 60 ans. L’amélioration des conditions de vie et les progrès médicaux ont permis d’allonger l’espérance de vie. Cependant, le cancer, aujourd’hui considéré comme une maladie chronique, est la première cause de mortalité dans l’Euro région atteignant 30 % des décès des seniors et d’ici à 2050, 50% des cancers toucheront les plus de 75 ans.

Ceci constitue donc un véritable enjeu pour notre société auquel nos gouvernements, systèmes de santé et entreprises devront répondre conjointement. Le projet que nous proposons permettra d’initier des projets pluridisciplinaires et ainsi d’apporter des premières pistes de solutions à cette évolution lourde en contraintes pour nos systèmes de santé respectifs. Dans ce contexte, il est possible de proposer les actions suivantes :

Action 1 : Approfondissement de nos actions d’interclustering transfrontalier santé sur les thèmes des maladies chroniques et du vieillissement

  • Activité 1.1: Identifier les compétences industrielles, universitaires, sanitaires et médico-sociales, des membres des partenaires du projet sur les thèmes précédemment cités, analyser les complémentarités possibles et les besoins exprimés.
  • Activité 1.2 : Organisation de 3 visites thématiques terrain en Nouvelle-Aquitaine, Euskadi, Navarre avec des visites d’entreprises, de laboratoires de recherche publics et privés, rencontres B2B via le réseau EEN, des ateliers et des rendez-vous individuels dédiés afin de susciter des partenariats d’affaires et/ou de R&D.
  • Activité 1.3 : Soutien au montage de projets entre entreprises et/ou entre entreprises et laboratoires et à l’établissement de partenariats industriels. Le cas échant, les partenaires du projet se chargeront de mettre en relation les projets avec d’autres compétences dont ils auraient besoins issus de leur écosystème régional ou national, mais non-adhérents, via notamment l’alliance des clusters Santé en Nouvelle-Aquitaine (ALLIS NA).

Action 2 : Coopération territoriale sur la thématique de l’oncogériatrie

  • Activité 2.1 : Création de l’observatoire et organisation de 3 réunions pour partager l’actuel état de connaissance et d’implémentation dans les systèmes sanitaires des trois régions, échange de bonnes pratiques, protocoles de soins ambulatoires, thérapies ciblées et thématiques de recherches. Trois grands thèmes de recherche et développement sont envisagés
    –  Identification des personnes fragiles, les plus à même de bénéficier de nos interventions. Différents questionnaires existent mais ils ne permettent qu’un repérage des patients : nous envisageons de rechercher des biomarqueurs de vulnérabilité avant traitement

– Optimisation du suivi pendant la prise en charge du cancer pour anticiper les hospitalisations non programmées liées au risque élevé d’effets secondaires et complications inattendues : nous souhaitons développer des outils de télésurveillance pour renforcer le lien entre les patients et leurs médecins traitants avec les établissements hospitaliers

– Organisation de la surveillance après-cancer dont l’organisation pourrait être simplifiée par les outils de télésurveillance et de téléconsultation, outils particulièrement justifiés dans les zones géographiques aussi vastes que l’Euskadi, justifiant de longs transports pour les patients.

  • Activité 2.2 : Rédaction d’un catalogue des compétences scientifiques et ressources techniques sur le thème de l’oncogériatrie pour faciliter les collaborations euro régionales sur le sujet
  • Activité 2.3 : Rédaction d’un plan d’actions pour définir les priorités euro-régionales en oncogériatrie notamment en recherche et innovation mais également en collaborations industrielles nécessaires

Action 3 : Diffusion du travail réalisé et dissémination des livrables

  • Activité 3.1 : Organisation en fin 2018 des 4ème Rencontres industries bio santé Nouvelle-Aquitaine Euskadi Navarre (4RNAEN) afin de présenter les premières conclusions de l’Observatoire, le plan d’action défini pour 2018-2019 ainsi que le bilan des deux premières visites terrain réalisées. Au-delà de ses objectifs habituels les 4RNAEN feront un focus important sur les maladies chroniques et le vieillissement
  • Activité 3.2 : Organisation en 2019 d’un atelier de restitution en fin de projet afin de partager les réalisations des rencontres terrains et le plan d’actions rédigé par l’observatoire
    Le projet rassemblera les partenaires historiques de l’organisation des Rencontres industries bio santé Nouvelle-Aquitaine Euskadi Navarre, à savoir le Cluster TIC SANTE Nouvelle-Aquitaine, membre de Digital Aquitaine, le GIPSO, le BASQUE HEALTH CLUSTER, Bihartean ainsi que la SODENA et EUSKAMPUS FUNDAZIOA.

D’autres partenaires reconnus pour leurs compétences sur le sujet de l’Oncogériatrie viennent compléter ce consortium. Ce sont : le SIRIC BRIO, EUSKAMPUS FUNDAZIOA, ONKOLOGIKOA, BIODONOSTIA y CHN-OSASUNBIDEA. Le directeur du SIRIC BRIO, Pierre Soubeyran vient d’être élu président de la Société Française d’Oncogériatrie. Le professeure, Ruth Vera, directeur du service d’oncologie du CHN vient d’être nommée Présidente de la Société Espagnole d’Oncologie Médicale. Ces 4 organisations formeront l’Observatoire et participeront à la rédaction d’un plan d’actions afin de partager la connaissance de chaque territoire sur le sujet.