Paris Healthcare Week 2019 : un concours vidéo pour valoriser les projets de télémédecine

Le ministère des Solidarités et de la Santé organise un concours vidéo, baptisé « Parlez nous télémédecine », dans l’optique de valoriser les initiatives de télémédecine du pays. Une sélection des éléments reçus sera mise en ligne sur le site du ministère puis les 3 meilleures vidéos seront sélectionnées par un jury national. Un prix sera remis aux porteurs des productions gagnantes à l’occasion de la Paris Healthcare Week, qui se tiendra du 21 au 23 mai 2019.

Le concours est gratuit et ouvert à toutes les équipes qui ont participé à la mise en place d’un projet de télémédecine. Tous les métiers, fonctions, spécialités et structures d’exercice (publiques ou privées, en ville ou à l’hôpital) sont concernés, indique le ministère sur son site web.

Les vidéos doivent être transmises avant le 31 mars 2019 à l’adresse parleznoustelemedecine@sante.gouv.fr via une plateforme de téléchargement (Wetransfer, Dropbox…) et accompagnées d’un email indiquant le nom, le prénom, les fonctions et l’adresse de la personne contact ainsi que d’un descriptif du projet pour valider la mise en ligne.

Les organisateurs du concours se chargeront de la finalisation de la vidéo « en intégrant des panneaux de début et de fin » et monteront les différentes séquences et plans tournés, précise le ministère. Ils reviendront ensuite vers les candidats pour leur montrer le produit final avant la mise en ligne du film.

Modalités

Définir l’angle éditorial de la vidéo

Par exemple :

  • améliorer l’accessibilité de l’offre de soins : permettre à tout patient et surtout à ceux vivant en zone sous-dense d’accéder à des soins de santé sûrs et de qualité ;
  • promouvoir la coopération entre professionnels de santé ;
  • valoriser la fiabilité de la prise en charge : soigner autrement avec les mêmes exigences de qualité et de sécurité ;
  • contribuer à la mise en place d’une médecine de parcours ;
  • améliorer l’exercice en équipe.

Exemples de questions pour rythmer le tournage :

  • Pourquoi vous êtes-vous lancé(s) dans la télémédecine ? Quel a été l’élément déclencheur pour vous ? ;
  • Avez-vous rencontré des difficultés dans la mise en place d’une organisation en télémédecine ? Si oui, comment les avez-vous surmontées ?
  • Réfléchir à toutes les difficultés rencontrées : techniques, organisationnelles, de la part des patients, etc. ;
  • Quelle organisation a été mise en place ? ;
  • Quels sont les bénéfices dans la pratique du(es) professionnel(s) ? ;
  • Quel(s) message(s) la solution donne à ceux qui hésitent encore à se lancer ? ;
  • Quel(s) conseil(s) donner à ceux qui veulent tenter l’aventure de la télémédecine ? ;
  • Est-il difficile d’intégrer la télémédecine dans sa pratique quotidienne ? « Avez-vous craint une  »déshumanisation«  de la pratique ? ».

Les candidats disposent de 3 minutes pour répondre à 3 questions au choix : elles permettront de rythmer la prise de vue.

« Pour être plus à l’aise, un(e) collègue peut se placer derrière votre smartphone au moment de la prise de vue et vous poser directement ces questions (à faire disparaître lors du montage) », conseille le ministère des Solidarités et de la Santé.

Présenter son équipe

Ne pas hésiter à mettre à l’honneur l’équipe et les avantages pour le patient.

  • Identifier les lieux où tourner la vidéo.
  • De préférence, choisir une pièce calme, lumineuse et sans bruit ambiant, afin de garantir un enregistrement sonore de qualité suffisante.
  • Éviter les tournages extérieurs car la prise de son sera fortement impactée par l’environnement.
  • Choisir un smartphone possédant une caméra (la qualité de la vidéo dépendra de la qualité du smartphone) : il servira de caméra pour la durée de tout le tournage.
  • Paramétrer le smartphone de façon à obtenir la meilleure résolution d’image possible (idéalement : 1920×1080 ou 1080×720).

Conseils du ministère des Solidarités et de la Santé :

  • penser à toujours tenir le smartphone ou la caméra en position paysage donc à l’horizontale ;
  • se tenir à moins de 2 mètres de l’appareil afin de garantir une bonne prise de son ;
  • ne pas changer de place la caméra pendant toute la durée du tournage.
  • Bien prendre ses marques face caméra pour éviter de bouger pendant la prise de vue.
  • Éventuellement, coller du ruban adhésif par terre afin de retrouver très facilement ses marques.
  • composer le témoignage, question par question.
  • Répondre à une question. Faire une pause. Bien se replacer dans ses marques puis répondre à la 2ème question, etc.
  • en cas d’erreur, reprendre sa réponse à la question concernée depuis le début (il est plus facile de fonctionner par bloc que par « petits bouts »).

À la fin du tournage, un fil de 3 séquences (une par question) doit être obtenu.